Tour de France : Sandy Casar broie du noir

©2006 20 minutes

— 

Sixième du dernier Tour d'Italie, Sandy Casar comptait bien confirmer son nouveau statut sur les routes du Tour de France. Pour le moment, c'est raté. La malchance semble ainsi s'être accrochée au dossard du coureur de Mantes-la-Jolie, victime d'une chute dès la troisième étape à Valkenburg à cause d'un spectateur... en état d'ébriété. Touché au genou, puis malade avant d'aborder les Pyrénées, Casar a dû hier encore laisser partir les meilleurs en montagne, le secteur dans lequel il avait le plus progressé.

« Dans de telles étapes, le moindre petit truc fait qu'on passe une journée galère, explique l'infortuné leader de la Française des jeux, formation n'ayant pas encore remporté d'étape lors de ce Tour. Je vais maintenant courir au jour le jour en espérant que cela se passe mieux qu'en début d'épreuve. » Seule consolation pour Casar, la reconduction de son contrat au sein de l'équipe dirigée par Marc Madiot. Le Mantois, qui était passé professionnel en 2000, est désormais lié à la Française des jeux jusqu'en 2008.