Football : l'Aigle Jemmali prend son envol

©2006 20 minutes

— 

Appelé par Roger Lemerre pour porter les couleurs de la Tunisie au Mondial, David Jemmali est rentré au Haillan la tête pleine de souvenirs. « Si je dois garder une image de la Coupe du monde, ce sont les stades pleins, et notamment l'Allianz Arena de Munich. C'est une enceinte magnifique, explique le latéral des Girondins, qui a joué arrière-gauche contre l'Arabie saoudite (2-2). Mais ça reste un mauvais souvenir. Roger Lemerre m'a demandé de rendre service. Il avait besoin d'une personne expérimentée à gauche. A la fin du match, je lui ai dit : “Plus jamais”. »

Bonne nouvelle pour l'ancien Cannois, l'arrière-droit Hatem Trabelsi, un des cadres de cette équipe tunisienne, vient d'annoncer sa retraite internationale. La place devrait donc revenir à Jemmali, qui participera à un match amical contre le Togo mi-août à Paris, avant d'entamer les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations début septembre. L'île Maurice, les Seychelles et le Soudan figurent dans le groupe des Aigles de Carthage. Des voyages exotiques en perspective... Mais avant cela, David Jemmali devra soigner une entorse à la cheville, contractée lors de la dernière journée de L1 contre Marseille : « Je croyais que c'était une petite blessure, mais finalement, c'était plus grave que prévu. » En Allemagne, le défenseur a reçu un coup de fil de Johan Micoud, « un ami de quinze ans », qui l'a contacté sitôt son contrat signé. «Depuis le départ de Camel Meriem, on n'avait plus de numéro 10, ajoute Jemmali. Jo, c'est un mec qui booste une équipe, sans parler de sa vision du jeu. Les attaquants vont se régaler.»

Stéphane Deschamps