JO: La judoka voilée autorisée à combattre

JUDO L’athlète saoudienne qui refusait de participer aux JO sans son foulard pourra se présenter sur le tatami...

J.L.

— 

La judokate saoudienne Abdulrahim Shaherkani lors de la cérémonie d'ouverture, le 27 juillet 2012 à Londres (Angleterre)
La judokate saoudienne Abdulrahim Shaherkani lors de la cérémonie d'ouverture, le 27 juillet 2012 à Londres (Angleterre) — S.Plunkett/REUTERS

Une solution a donc été trouvée. Wodjan Ali Seraj Abdulrahim Shahrkhani, l’une des deux premières femmes autorisées à participer aux JO par l’Arabie Saoudite, pourra bien s’aligner vendredi dans le tournoi de judo en moins de 78kg contre la Portoricaine Melissa Mojica. Le CIO, jusque là inflexible dans sa volonté d’interdire à la jeune femme de prendre part à la compétition avec le foulard islamique, a fini par trouver une position d’entente avec la délégation saoudienne, qui de son côté n’entendait pas transiger sur le respect de la religion.

Première pour les femmes saoudiennes

«Un accord est intervenu sur la forme que prendra ce foulard et notre judoka sera présente en le portant de la manière convenue» a déclaré Razab Bakar, porte-parole du Comité olympique saoudien. C’est la première fois que le prince Nawaf ben Fayçal, responsable du sport dans l’ultraconservatrice Arabie Saoudite, ouvrait la délégation olympique de son pays aux femmes. A condition donc, de porter une tenue islamique, d’être assistée d’un parent proche et de ne pas se mélanger avec les hommes.

En raison de nombreux débordements dans les commentaires, nous avons préféré fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension.