Equipe de France: Jérémy Ménez s'est excusé

FOOTBALL Le Parisien, jugé vendredi devant la commission de discipline pour son comportement avec l'équipe de France à l'Euro, s'est excusé dans une lettre...

A.D

— 

Jérémy Ménez sur le banc des remplaçants pendant France-Estonie, le 5 juin 2012, au Mans
Jérémy Ménez sur le banc des remplaçants pendant France-Estonie, le 5 juin 2012, au Mans — DANOUN PAUL/SIPA

Alors que la commission de discipline jugera vendredi les cas de Yann M’Vila, Hatem Ben Arfa, Samir Nasri et Jérémy Ménez, ce dernier s’est excusé dans une lettre adressée à la Fédération. Dans un entretien accordé à L’Equipe, le milieu de terrain du PSG s’explique: «Je me suis excusé pour mon absence (en stage aux Etats-Unis avec son club, il sera représenté par son avocat) et pour les faits qui me sont reprochés. Je suis pressé de tourner cette page. C’est embêtant de passer en commission, ce n’est pas bon pour l’image. Mais je fais, et je ferai des efforts pour m’améliorer au quotidien sur ce plan.»

«Je tiens à m’excuser sincèrement»

Egalement interrogé sur les incidents avec Hugo Lloris (altercation pendant le match France-Espagne), l’ancien Romain avoue ne pas trop comprendre les faits qui lui sont reprochés. «L’histoire avec Hugo, ce n’en était pas vraiment une. C’est quelque chose qui a explosé alors qu’il n’y avait rien du tout. En aucun cas je ne l’ai insulté. Lui a même dit dans L’Equipe qu’il n’y avait pas eu le moindre problème entre nous.»

A l’inverse, en ce qui concerne les insultes lâchées en direction de l’arbitre Nicolas Rizzoli, il concède être allé trop loin. «J’étais un peu enervé. Je n’avais pas été titulaire, on perdait… C’est vrai que ce n’est pas beau. Je tiens à m’en excuser sincèrement. Mais dans l’ensemble, sur mon cas, on a fait tout un cinéma qui n’avait pas lieu d’être.»