La France rapportera 40 médailles et 12 titres des Jeux de Londres

A.P.

— 

Le président François Hollande en compagnie des judokas Lucie Decosse et Teddy Riner, le 16 juillet 2012, à l'Insep.
Le président François Hollande en compagnie des judokas Lucie Decosse et Teddy Riner, le 16 juillet 2012, à l'Insep. — REUTERS/Charles Platiau

Alors que les membres de la délégation française continuent d’arriver à Londres, le service des sports de 20 Minutes a sorti sa plus belle boule de cristal pour savoir à quelle moisson de médailles il faut s’attendre pour ces Jeux olympiques. Après consultation, nous arrivons à un résultat de 40 breloques (soit une de moins qu’à Pékin en 2008) mais douze de la plus belle des couleurs: l’or (cinq de plus qu’il y a quatre ans). 

Les médailles d’or

Deux disciplines devraient crouler sous l’or à Londres: le judo et le cyclisme. Douze ans après le titre de David Douillet, le judo français va retrouver le sommet des podiums avec ses deux stars: Teddy Riner(+100kg) et Lucie Décosse (-70kg). Déjà sacrée lors des championnats du monde à Paris en 2011, Audrey Tcheuméo (-78 kg) peut aussi faire résonner la Marseillaise. 

Traditionnel gros pourvoyeur de médaille, le cyclisme devrait briller sur tous les terrains et sur toutes les formes. Avec Magalie Pottier et Joris Daudet, le BMX peut rêver d’un doublé. Idem pour le VTT, où Julien Absalon vise la passe de trois et pourrait être imité par la jeune Julie Bresset. Sur la piste, on ne voit pas comment le titre de la vitesse pourrait échapper au triple champion du monde Grégory Baugé

La première médaille d’or pourrait bien venir de la natation et de Camille Muffat sur 400m, le dimanche 29 juillet. Seize ans après Jean Galfione et 28 ans après le regretté Pierre Quinon, Renaud Lavillenie est appelé à remettre la perche tricolore au sommet. En voile, Julien Bontemps (RS: X) a toutes les armes pour faire mieux qu’à Pékin, où il avait ramené l’argent. Enfin, on compte sur Claude Onesta et ses Experts du handball pour terminer ses Jeux sur une douzième Marseillaise le 5 août.  

Nos grosses cotes:

D’Emilie Le Pennec en 2004 à Brahim Asloum quatre ans plus tôt à Sydney en passant par Colette Besson en 1968 pour les plus âgés, le sport français a été marqué par ces médailles que personne ne voyait venir. Chaque rédacteur du service des sports a ainsi décidé de mettre un penny pour sa surprise de la quinzaine. 

Romain Scotto: Médaille d’argent pour Romain Mesnil à la perche et bronze pour Tony Yoka en boxe (super-lourds).

Antoine Maes: Podium pour Tony Parker et ses copains en basket

Anthony Davière: Titre olympique pour Laure Manaudou sur 200m dos et le football féminin. 

Alexandre Pedro: Arnaud Démare, médaille de bronze de la course sur route en cyclisme

Les plantages:

Comme nous sommes méchants et mauvais esprit, nous avons aussi donné notre «plantage» pour ces JO. Bien sûr, on espère se tromper.

Romain Scotto: L’équipe de France de hand masculin, Tony Estanguet (canoë) 

Antoine Maes: Renaud Lavillenie à la perche

Anthony Davière: Yohann Diniz, disqualifié sur 50km marche

Alexandre Pedro: Yannick Agnel, 4e du 200m nage libre malgré un nouveau record de France

>> On relève les compteurs le 12 août au soir. En attendant, on attend vos pronostics. Qui voyez-vous se ramener de d’or? Qui va se planter dans les grandes largeurs? Quelle excuse Richard Gasquet avancera pour justifier sa défaite au premier tour?