PSG: Après le match contre Chelsea (1-1) Carlo Ancelotti met la pression sur Javier Pastore

FOOTBALL Après le match nul contre Chelsea disputé à New York...

Nicolas Coisplet, à New York

— 

Javier Pastore (à droite) lors du match Chelsea-PSG disputé le 22 juillet à New York, aux Etats-Unis.
Javier Pastore (à droite) lors du match Chelsea-PSG disputé le 22 juillet à New York, aux Etats-Unis. — HENNY RAY ABRAMS/AP/SIPA

De notre correspondant à New York,

Carlo Ancelotti a besoin d’un Javier Pastore performant. C’est le message qu’a semblé lancer le coach du PSG hier soir dans le Yankees Stadium de New York. Le milieu offensif argentin, auteur d’une première saison parisienne mitigée, est le seul joueur à avoir disputé l’intégralité du match de préparation face à Chelsea. Une rencontre qui s’est soldée par un nouveau match nul (1-1) après celui concédé face au CSKA Moscou. Une frappe de Pastore sur le poteau à l’issue d’un exploit individuel sur son côté gauche est à l’origine du but parisien marqué par Nene (30e), également très en vue pendant 45 minutes. «Javier a fait un bon match, comme milieu gauche puis plus près des attaquants en seconde mi-temps», a souligné Ancelotti en conférence de presse à l’issue de la rencontre. «Il va continuer à jouer comme milieu de terrain, car c’est là qu’il améliore la qualité de jeu de l’équipe.»

Convaincant dans une première mi-temps globalement dominée par les Parisiens, Pastore a reconnu que l’équipe avait souffert en fin de rencontre pour éviter le retour de Chelsea, concrétisé par le jeune Brésilien Lucas Piazon (82e). «On a fait un bon test, même si on a un peu trop reculé en deuxième période, expliquait l’Argentin à la sortie des vestiaires. Le PSG se renouvelle, il accueille beaucoup de nouveaux joueurs, on essaie actuellement d’en faire une bonne équipe, et je crois qu’on en prend le chemin.»

Ibrahimovic sur place dès mardi

Interrogé sur l’adaptation éventuelle du PSG à l’arrivée de Zlatan Ibrahimovic, Pastore a défendu le travail effectué ces dernières semaines par le collectif parisien : «Zlatan est un grand attaquant, qui a joué dans beaucoup de grands clubs. Mais l’équipe a commencé à jouer avec un système, et elle va continuer à le faire avec Zlatan. On joue selon le système voulu par l’entraîneur, l’arrivée d’un joueur ne change pas le système.» El Flaco n’entend pas pour autant donner des conseils à l’attaquant suédois, qui doit rejoindre le groupe parisien aux Etats-Unis mardi: «C’est sûrement lui qui va m’en donner, il a plus d’expérience, il a gagné des titres.» Ce qui s’appelle être performant.