Affaire Armstrong: Un parlementaire américain veut une enquête sur l'Usada

avec AFP

— 

Lance Armstrong (C) of the US riding for RadioShack smiles before the start of stage five of the Tour Down Under from Snapper Point to Willunga, 45km south of Adelaide, on January 23, 2010. The Tour Down Under, the southern hemisphere's biggest race, is held over 800 kilometres (500 miles) around Adelaide between January 17-24. AFP PHOTO / Mark GUNTER
Lance Armstrong (C) of the US riding for RadioShack smiles before the start of stage five of the Tour Down Under from Snapper Point to Willunga, 45km south of Adelaide, on January 23, 2010. The Tour Down Under, the southern hemisphere's biggest race, is held over 800 kilometres (500 miles) around Adelaide between January 17-24. AFP PHOTO / Mark GUNTER — Mark Gunter afp.com

Le parlementaire Américain Jim Sensenbrenner, représentant républicain, souhaite que l'administration gouvernementale en charge du contrôle des médicaments (ONDCP) enquête sur l'Agence américaine antidopage (Usada), qui a ouvert en juin une procédure disciplinaire contre l'ancien cycliste Lance Armstrong.

Jim Sensenbrenner a envoyé jeudi une lettre au directeur de l'ONDCP demandant que cette administration s'assure que les neuf millions de dollars d'argent public dont bénéficie annuellement l'Usada sont utilisés à bon escient.

«Le Congrès n'a pas pour rôle de vérifier si un sportif s'est dopé mais nous sommes par contre intéressés par la manière dont l'argent des contribuables est dépensé», indique ainsi Jim Sensenbrenner dans sa lettre à l'ONDCP. «En tant que principal financier de l'Usada, l'ONDCP devrait surveiller de façon sérieuse le fonctionnement de l'Agence (antidopage). Or je n'ai trouvé aucune trace visible d'une surveillance de l'ONDCP sur l'Usada», ajoute-t-il.

Système de dopage organisé

Cette demande intervient un mois après l'ouverture d'une procédure disciplinaire pour des infractions antidopage visant le septuple vainqueur du Tour de France et cinq anciens collaborateurs. Trois d'entre eux viennent d'être suspendus à vie par l'Usada pour leur rôle dans un système de dopage organisé à l'échelle de l'équipe US Postal, dont Armstrong était le leader.

Armstrong a déposé plainte mardi devant la justice fédérale à Austin (Texas), où il réside, afin de faire stopper la procédure de l'Usada, qu'il juge notamment inconstitutionnelle et dépourvue de base juridique. «L'Usada cherche à priver Armstrong de ses titres sans lui offrir le recours à une procédure juste», assure Jim Sensenbrenner, épousant la thèse de l'ancien champion américain, âgé de 40 ans et à la retraite depuis janvier 2011.

«Je supporte la mission de l'Usada de tout mon coeur mais la justice sur les terrains de sport ne peut pas se faire aux dépens de la justice hors des terrains», écrit encore le parlementaire.

«Preuves accablantes»

Le président de l'Usada Travis Tygart a réagi jeudi dans un communiqué: «Le dossier des personnes impliquées dans le complot de dopage de l'équipe professionnelle US Postal, notamment Lance Armstrong, n'a pas été assemblé à la légère. Nous sommes parfaitement conscients de sa popularité et des admirateurs qu'il a au Congrès (...)».

«Les preuves sont accablantes et si nous ne faisions pas avancer ce dossier, nous nous rendrions complices de dissimulation (...), a-t-il ajouté. Nous contacterons Jim Sensenbrenner pour discuter de notre procédure et nous l'informerone du financement de l'Usada et de la surveillance de l'ONDCP.»