Une nouvelle salle sportive de plus de 4 000 places à la Trocardière

— 
Conçue par le cabinet parisien Chaix et Morel, la nouvelle salle nantaise sera installée à proximité du complexe sportif de la Trocardière, à Rezé.
Conçue par le cabinet parisien Chaix et Morel, la nouvelle salle nantaise sera installée à proximité du complexe sportif de la Trocardière, à Rezé. — Chaix et morel

L'équipement était attendu depuis de longs mois, le projet est désormais connu. Nantes Métropole a annoncé jeudi officiellement la création d'une nouvelle salle sportive à Rezé, qui viendra s'implanter à côté de la halle de la Trocardière. C'est la proposition de l'atelier d'architecture parisien Chaix et Morel qui a été retenue parmi les 123 projets présentés. L'équipement sera sur trois niveaux, et pourra accueillir jusqu'à 4 140 spectateurs dans sa configuration basket (entre 3200 et 3300 en configuration hand). Il sera composé d'éléments saillants en forme de boîtes, vitrés ou agrémentés de lamelles de bois, avec une toiture végétalisée et un traitement acoustique spécifique. Son coût total est estimé à 31 millions d'euros. Les travaux devraient démarrer en septembre 2013, pour une livraison prévue à l'été 2015. Il accueillera en priorité les équipes de basket, féminines et masculines, même si le HBC Nantes en sera aussi résident pendant les travaux du Palais des Sports.
Cette officialisation fait le bonheur de ses deux principaux résidents à venir. « C'est une très bonne chose pour le sport de haut niveau nantais, et c'est aussi bien que ce soit pour le basket », apprécie ainsi Thierry Frère, le président du Nantes Rezé Basket. Même sentiment du côté de Marcel Etienne, son homologue de l'Hermine, chez qui l'arrivée prochaine de cet équipement réveille même l'ambition : « Nous sommes extrêmement heureux de cette décision, il n'y avait jusqu'à présent aucune salle de basket pure à Nantes. Ce n'était pas l'idéal, les spectateurs étaient loin du terrain. Ce serait encore mieux si on pouvait être en Pro A d'ici trois ans. Nous sommes revenus à l'équilibre, maintenant, il s'agit de trouver les trois ou quatre partenaires qui nous permettront d'être plus ambitieux… »J. R.