Athlétisme : Mehdi Baala veut prendre date

©2006 20 minutes

— 

Marquer les esprits. Un mois avant de défendre son titre continental à Göteborg (du 7 au 13 août), ce sera l'objectif de Mehdi Baala demain soir au meeting Golden League de Paris-Saint-Denis. Contrairement à Strasbourg, où il avait réalisé un bon temps (3'32”93) pour sa rentrée sur 1 500 m le 19 juin, l'Alsacien sera opposé à une partie du gotha mondial de la discipline. Si Daniel Komen et Rashid Ramzi (1er et 3e meilleurs performeurs de l'année) ainsi que Rui Silva seront absents, Bernard Lagat, Alex Kipchirchir, Nick Willis et Ivan Heshko (3'31”78 à Athènes lundi) sont annoncés. « C'est la première grosse course de Mehdi cette saison, souligne son entraîneur Jean-Michel Dirringer. Il est motivé pour réaliser un bon chrono et bien se situer dans la hiérarchie internationale. Mais le but final reste d'être prêt en Suède début août. »

Devant le public tricolore et dans un Stade de France où il a toujours brillé (vice-champion du monde en 2003, vainqueur du meeting la même année, deux fois 3e en 2002 et 2005), Baala tentera de passer sous les 3'31, comme il en a pris l'habitude depuis trois ans à Paris. Et de prendre un ascendant psychologique sur Hesko, son principal rival pour les championnats d'Europe. « Le résultat de samedi n'aura pas d'impact déterminant, nuance son coach. Un 1 500 m en meeting et en championnat, cela n'a rien à voir. C'est presque une autre discipline. Mehdi était le 3e ou 4e meilleur performeur en 2002, avant de devenir champion d'Europe à Munich. »

Jérôme Sillon