Nicolas Savinaud : «C'est toujours dur de voir des copains rester sur le côté»

©2006 20 minutes

— 

Interview de Nicolas Savinaud, milieu de terrain du FC Nantes.

Comment s'est passé ce stage de douze jours en Autriche ?

Très bien. On a beaucoup travaillé mais on a également appris à connaître les nouveaux [Eric Cubilier, le Camerounais Alioum Saïdou et le Marocain Nourdin Boukhari]. Ils se sont ainsi très bien intégrés. Pour les deux premiers, c'était plus facile car ils parlent français. En revanche, pour Nourdin, c'était plus dur, mais il a appris des mots de français.

Les joueurs ont eu un entretien individuel avec le coach Serge Le Dizet. Comment s'est déroulé le vôtre ?

Moi, c'était hier [mercredi]. Il m'a dit qu'il comptait sur moi. J'ai l'avantage d'être polyvalent et donc de pouvoir jouer à plusieurs postes. Je m'adapterai et tenterai de donner le maximum.

Quel regard jetez-vous sur les joueurs « bannis » par le club ?

C'est triste mais c'est le choix du coach et de la direction. C'est toujours dur de voir des copains rester sur le côté. Pendant le stage, on avait intérêt à donner le maximum en respect pour eux !

Recueilli par David Phelippeau