Chez les Allemands, on aimerait que les joueurs chantent l'hymne national

FOOTBALL La Mannschaft est critiquée pour son mutisme...

Avec Reuters

— 

Les joueurs allemands Lukas Podolski et Bastian Schweinsteiger avant leur défaite en demi-finale de l'Euro contre l'Italie, le 28 juin 2012, à Varsovie.
Les joueurs allemands Lukas Podolski et Bastian Schweinsteiger avant leur défaite en demi-finale de l'Euro contre l'Italie, le 28 juin 2012, à Varsovie. — PATRIK STOLLARZ / AFP

La Nationalmannschaft, l'équipe allemande de football demi-finaliste de l'Euro 2012, est prise à partie outre-Rhin pour avoir manqué de patriotisme en n'entonnant pas l'hymne national avant la rencontre, jeudi à Kiev, face à l'Italie. «Il est juste et bon que les joueurs chantent lorsque l'hymne national retentit. Ils jouent après tout pour l'équipe nationale d'Allemagne et non pour eux-mêmes», a déclaré mardi le ministre-président (Premier ministre) du land de Hesse, Volker Bouffier, au journal à grand tirage «Bild».

Même indignation chez son homologue bavarois, Joachim Herrmann. «L'hymne national allemand appartient aux tournois internationaux et à l'équipe nationale. Celui qui ne se donne pas la peine de chanter devrait rester dans son club local !» Lors de la demi-finale, remportée par la Squadra Azzura, la majorité des joueurs allemands avaient boudé les paroles de leur hymne, contrairement à leurs adversaires.

La question du patriotisme reste très sensible en Allemagne plus de 60 ans après la défaite du régime nazie. En Allemagne, il incombe aux Länder (Etats régionaux) de décider si les écoliers doivent ou non apprendre l'hymne national, composé par Joseph Haydn en 1797. Dans la très chrétienne et conservatrice Bavière, c'est obligatoire tandis qu'à Berlin, la capitale fédérale, c'est l'institueur qui décide pour sa classe.