« Un nouveau défi que je me sens prête à relever »

Propos recueillis par Stéphane Marteau

— 

Après onze saisons passées à Juvisy, Laëtitia Tonazzi (31 ans) a signé un contrat d'un an en faveur de l'OL.

Votre arrivée à l'OL

est tout sauf une surprise...
C'est vrai que cela avait déjà failli se faire la saison dernière. Mais réglementairement, cela n'avait pas été possible, car j'avais disputé la première journée de championnat avec Juvisy.

Comment avez-vous vécu

ce transfert avorté ?
On m'en a beaucoup parlé, surtout en début de saison et avant chaque match contre l'OL. Ce fut pesant. J'ai essayé d'évacuer la déception, mais inconsciemment, cela m'a peut-être perturbé.

Cela peut-il expliquer votre bilan

de 8 buts, le plus faible

depuis vos débuts ?
C'est possible. J'ai aussi beaucoup plus joué pour les autres contrairement aux saisons précédentes. J'ai été moins égoïste.

Avez-vous une appréhension

avant de débarquer

dans un groupe qui a tout gagné ?
Un peu, car il y aura beaucoup de concurrence. Il faudra prouver tous les jours. Mais c'est un nouveau défi que je me sens prête à relever.

Que pensez-vous pouvoir

apporter à cette formation ?
Mon expérience, même s'il y en a beaucoup dans le groupe et ma capacité à conserver le ballon, à jouer dos au but.
En rejoignant l'OL, songez-vous

à un retour chez les Bleues ?
Je ne vais pas dire que je n'ai plus trop d'espoirs, mais ça semble compliqué, car cela fait deux ans que je n'ai plus été appelée. Ça reste néanmoins dans un coin de ma tête et l'OL peut me permettre de progresser et de marquer des points auprès du sélectionneur.