Le Tour vers un autre souffle

— 

Entre l'Euro, Wimbledon ou encore le Tour de France cycliste, difficile d'exister actuellement dans le calendrier sportif. Une situation qui n'arrange pas le Tour de France à la voile qui débute samedi à Dunkerque. Mais avec l'arrivée d'ASO aux commandes, l'épreuve espère désormais combler son manque d'exposition. Le propriétaire du Dakar et de la Grande Boucle a décidé cette année d'investir dans la voile. De quoi réjouir les participants. « ASO est une grosse structure qui sait communiquer. C'est mieux sur le plan médiatique pour nous », explique Daniel Souben, skipper de Courrier Dunkerque, double vainqueur en 2008 et 2009. Car le Tour recherche un nouveau souffle. Avec seulement 15 bateaux alignés cette année, l'épreuve souffre de la crise économique qui incite moins de sponsors à s'engager. « Dans ce cadre, l'arrivée d'ASO peut être un vrai bol d'air », espère Souben.