Tennis (Wimbledon) : Mauresmo abonnée au dernier carré

©2006 20 minutes

— 

Le brillant parcours de Séverine Brémond a pris fin hier à Wimbledon. Logiquement dominée par Justine Henin-Hardenne, la jolie Française n'a jamais été bien loin de la Belge, mais a dû s'incliner en deux sets (6-4, 6-4). « J'ai mis un peu de temps à rentrer dans le match. Mais c'est une défaite correcte, je n'ai pas été ridicule », expliquait la 129e mondiale, fatiguée après deux semaines très intenses, mais inoubliables. « Beaucoup d'images vont rester gravées dans ma mémoire. Le moment où je me laisse tomber sur le gazon après ma victoire sur Ai Sugiyama restera fabuleux », concluait Brémond.

A l'autre bout de la hiérarchie mondiale, Amélie Mauresmo a confirmé son statut de tête de série nº 1. Face à la Russe Anastasia Myskina, l'élève de Loïc Courteau s'est imposée en deux temps et trois sets (6-1, 3-6, 6-3). « Je ne suis pas vraiment contente de la manière dont j'ai joué dans le deuxième et troisième set, mais j'ai gagné. Je vais devoir limiter mes erreurs en demi-finale », retenait Mauresmo. Toujours à l'initiative dans les échanges, la Française n'a ainsi laissé que 6 points gagnants à son adversaire, mais a commis 32 fautes directes. Une stratégie qui lui a toutefois permis de valider son ticket pour une quatrième présence consécutive dans le dernier carré à Wimbledon. Mais en demi-finale, une Maria Sharapova impressionnante de puissance face à Elena Dementieva (6-1, 6-4) l'attend déjà de pied ferme. « Quand je joue sur le court Central, j'ai toujours l'impression d'être en finale », prévient la Russe, lauréate de l'épreuve en 2004.

Gaël Anger