Equipe de France: Borloo veut que les primes aillent aux amateurs

A.M.
— 

C’est l’heure du politique. Après la piteuse élimination des Français en quart de finale de l’Euro et leur

comportement souvent discutable

, les dirigeants politiques commencent à monter au créneau. Le dernier en date? Jean-Louis Borloo, patron du groupe UDI (centre) à l’assemblée nationale. Interrogé par

RTL

sur l’utilisation de leur prime (140 000 euros par joueurs), il a réclamé que «ces primes aillent au football». Selon lui «la FFF est une délégation de service public. Il y a donc des actes politiques, sociétaux. Que ces primes au football amateur serait donc une bonne chose», assure Jean-Louis Borloo.