Allemagne-Italie : deux forteresses quasi imprenables

©2006 20 minutes

— 

Les demi-finales du Mondial-2006 de football opposent quatre équipes européennes, mais quatre entraîneurs, dont Marcello Lippi et Jürgen Klinsmannau, au curriculum vitae bien distinct.
Les demi-finales du Mondial-2006 de football opposent quatre équipes européennes, mais quatre entraîneurs, dont Marcello Lippi et Jürgen Klinsmannau, au curriculum vitae bien distinct. — AFP

D'un côté, Jens Lehmann, 36 ans, 37 sélections avec l'Allemagne. De l'autre, Gianluigi Buffon, 28 ans, 65 capes avec l'Italie. La demi-finale qui aura lieu ce soir (21 h), à Dortmund, mettra aux prises deux des gardiens les plus solides de cette 18e Coupe du monde. Dans le sillage d'un Lehmann héroïque vendredi dernier, lors de la séance des tirs au but victorieuse face à l'Argentine (1-1, 4 t.a.b. à 2), la Mannschaft n'a encaissé que 3 buts depuis le début du Mondial. La Squadra Azzura a fait mieux : emmenée par Buffon, l'arrière-garde italienne (un seul but concédé en 5 matchs) est la plus imperméable de l'épreuve, avec celle du Portugal. « Cela ne signifie pas que nous assisterons à une rencontre fermée, prédit Marcelo Lippi, le sélectionneur transalpin. Nous devrons marquer si l'on veut atteindre la finale. »

« Contre l'Italie, nous conserverons notre philosophie de jouer rapidement vers l'avant », annonce quant à lui Jürgen Klinsmann. Avec le duo Miroslav Klose-Lukas Podolski – auteur de 8 buts depuis l'ouverture du Mondial –, l'entraîneur allemand a les armes offensives pour trouver la faille ce soir.

Gil Baudu