Pierre-Hugues Herbert pense surtout à son avenir

— 

Avec son pote du TC Strasbourg, Albano Olivetti, il est l'un des grands espoirs du tennis alsacien. A 21 ans, Pierre-Hugues Herbert tente de se faire une place au soleil de l'ATP. Le 296e joueur mondial a récemment participé aux qualifications à Roland-Garros, où il a été éliminé au premier tour par son compatriote Axel Michon. Le Strasbourgeois comptait en faire de même cette semaine à Wimbledon, mais cela n'a pas été possible. « C'est assez décevant, souligne-t-il d'emblée. Je voulais notamment faire le double avec Edouard-Roger Vasselin, mais nos classements n'ont pas suffi pour se qualifier. C'est comme ça et j'espère que je pourrai le faire l'an prochain. De toute façon, je ne peux en vouloir qu'à moi-même. J'ai eu des occasions de scorer pour pouvoir rentrer dans les tableaux et je n'y suis pas parvenu. Je ne suis pourtant pas loin. Maintenant, il faut repartir de plus bas pour emmagasiner des points. C'est rageant de ne pas avoir atteint les objectifs mais ça va me remotiver. » Tourné vers l'avenir, Pierre-Hugues Herbert pense déjà à l'US Open à la fin du mois d'août. « J'espère rentrer dans les qualifications en simple et en double. Pour y parvenir, je dois gagner des tournois futures ou challengers », annonce l'Alsacien. Avec de la persévérance, ce dernier devrait avoir la possibilité dans le futur de disputer un tournoi du Grand Chelem.T. S.

direction la rade toulonnaise

A défaut de disputer les qualifications de Wimbledon, Pierre-Hugues Herbert attend une réponse pour rentrer dans le tableau du tournoi future de Toulon la semaine prochaine. « J'espérais faire Wimbledon alors je ne me suis pas inscrit, explique-t-il. Je dois donc bénéficier d'une wild-card. Et j'ai une bonne chance de l'avoir. »