Le procès des Français de Guantanamo

©2006 20 minutes

— 

Aucun autre prisonnier de Guantanamo n'a été jugé avant eux. A partir d'aujourd'hui, six anciens détenus français du camp américain comparaissent devant le tribunal correctionnel de Paris pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». Parmi eux, Nizar Sassi et Mourad Benchellali, originaires de Vénissieux, sont aussi jugés pour « détention et usage de faux passeports ». Dans un entretien accordé à 20 Minutes, Nizar Sassi, 26 ans, exprime ses craintes à la veille du procès alors qu'il tente de se reconstruire depuis sa libération en janvier. De retour en France en juillet 2004, il a passé dix-huit mois en détention à Paris. En juin 2001, ce jeune médiateur, passionné d'armes, était parti en Afghanistan pour apprendre à manier la kalachnikov. Il a été convaincu par l'un des frères de Mourad Benchellali avec qui il se retrouve dans un camp d'entraînement d'Al-Qaida. Arrivent le 11 Septembre 2001, leur capture au Pakistan... et trente mois de tortures physiques et psychologiques à Guantanamo que Nizar a raconté dans son livre Prisonnier 325, Camp Delta (ed. Denoël). Jacques Debray, avocat de Nizar et Mourad, ne pense pas pour autant que ce procès sera celui de Guantanamo. « Les juges ne veulent pas entendre ce qui s'est passé là-bas ». Au terme des audiences le 12 juillet, l'avocat souhaite la relaxe des deux Vénissians.

C. B.