Myriam Lamarre : «Une ambiance alliant sport et fête»

©2006 20 minutes

— 

Interview de Myriam Lamarre, championne du monde de boxe super-légers

Pour quelles raisons avez-vous participé, hier, au Trophée des artistes du Mondial La Marseillaise à pétanque ?

C'est une première pour moi ! D'habitude je suis plutôt casanière, mais là, c'est le 45e anniversaire du Mondial. C'est un gros événement. J'ai voulu me fondre dans l'ambiance qui est propre à Marseille. C'est un esprit unique qui allie sport et fête.

En tant qu'athlète de haut niveau, que pensez-vous de la pétanque ?

C'est un sport qui demande une concentration extrême, c'est fatigant nerveusement. Mais pour moi, aujourd'hui, c'est surtout l'occasion de me changer les idées avant le combat du 15 juillet.

Vous affronterez Belinda Laracuente, que vous avez battue en mars dernier. Une revanche pour la Portoricaine ?

Oui, mais maintenant j'ai mes repères la concernant. J'aspire à un combat plus spectaculaire, intense pour le public, mais toujours en restant féminine et classe sur le ring.

Recueilli par S. D.