Bernard Lapasset : «L'Union est un projet solide»

©2006 20 minutes

— 

Interview de Bernard Lapasset, président de la Fédération française de rugby.

Que vous inspire la naissance de l'Union ?

Il y a une tradition forte du rugby à Bordeaux. Pour asseoir le développement de ce sport, nous avons besoin d'un club phare dans cette région. Aujourd'hui, Bordeaux-Bègles et le Stade Bordelais ont décidé d'unir leurs forces et de construire un projet commun. On ne peut que s'en réjouir.

Etes-vous satisfait de la manière dont le dossier a évolué ?

Il était important de construire en respectant un certain équilibre, car on ne peut pas bâtir un projet à partir de la disparition d'un club. Il était donc essentiel de réunir Bordeaux-Bègles et le Stade Bordelais, afin qu'ils soient en mesure de continuer à exister à travers une structure unique, pour accompagner le secteur professionnel et en même temps le centre de formation et les équipes amateurs.

L'heure est donc à l'optimisme ?

Nous ne pouvions pas rester passifs et regarder les deux clubs mourir progressivement. La volonté exprimée par les élus – au niveau des communes concernées, du département et de la région –, par les partenaires économiques et par les deux clubs eux-mêmes démontre qu'il y a vraiment aujourd'hui un projet solide à Bordeaux.

Recueilli par Félix Chiocca