Le Lou ne veut pas lâcherGuillamon au Stade

Stéphane Marteau (avec N. S.)

— 

C'est le feuilleton de l'intersaison, à Toulouse comme à Lyon. Depuis plusieurs semaines, l'avenir d'Antoine Guillamon au LOU pose question. Actuellement en tournée en Argentine avec l'équipe de France, le pilier droit de 21 ans avait donné son accord au Stade alors qu'il lui reste encore un an de contrat espoir avec le club rhodanien, relégué en Pro D2.

« Encore beaucoup à apprendre »
« Son contrat a été validé par la LNR [Ligue nationale de rugby], affirme le président du LOU, Yvan Patet. Le débat est donc clos. Antoine est lyonnais et le restera encore une saison. Nous comptons énormément sur lui car nous sommes un club ambitieux qui a besoin de grands joueurs et de futurs grands joueurs. Nous n'avons pas besoin de les voir partir à Toulouse ou ailleurs. »
Alors qu'une partie de l'effectif lyonnais, dont Sébastien Chabal, a repris l'entraînement ce lundi, le très solide Guillamon (1,92 m, 140 kg) est attendu mi-juillet. « Il sera forcément déçu et ce sera notre boulot de le rebooster, juge Xavier Sadourny. Mais je pense qu'il arrivera à faire le deuil et sera motivé et très heureux de continuer l'aventure. » Pour le co-entraîneur du LOU, une saison en Pro D2 ne peut être que bénéfique à Guillamon « afin de parfaire sa formation car il a encore beaucoup à apprendre. » « Le temps de jeu dont il bénéficiera lui fera le plus grand bien, renchérit Patet. Antoine a un physique exceptionnel et a la capacité d'être un futur grand pilier français. Mais il a encore besoin de s'aguerrir. » W

Barbarians

Deux Toulousains joueront mercredi le premier test des Barbarians français au Japon. Le futur retraité William Servat, promu capitaine, sera titulaire au talonnage, tandis que Romain Millo-Chluski débutera en deuxième ligne.