dupraz, nouvel homme fort des jsa

romain baheux

— 

Jean-Marc Dupraz prendra la succession de Claude Bergeaud, qui a amené les JSA en quart de finale des play-offs.
Jean-Marc Dupraz prendra la succession de Claude Bergeaud, qui a amené les JSA en quart de finale des play-offs. — s.ortola / 20 minutes

Il va retrouver les parquets. Un an et demi après son éviction du Paris Levallois, Jean-Marc Dupraz se remet le pied à l'étrier avec les JSA Bordeaux. A la recherche d'un technicien pour succéder à Claude Bergeaud, le club girondin a jeté son dévolu sur un homme qui connaît la Pro B et ses rouages. Sans club depuis son licenciement du club francilien, Dupraz a signé un contrat d'une saison, plus deux en option, avec les JSA « Je vais un peu parler comme Guy Roux, mais je viserai le maintien et on accrochera les play-offs si possible. On sera plus attendu cette saison », annonce-t-il.
Les play-offs, il connaît. Après avoir fait monter Paris Levallois, il avait disputé ceux de Pro A en 2010. Moins d'un an plus tard, il sera limogé après une série de mauvais résultats. « C'est un garçon qui a ses idées, mais on ne peut pas construire tout tout seul », le décrit Francis Flamme, président du club francilien. «Je vais poser ma patte, explique le successeur de Claude Bergeaud, parti entraîner Pau. J'aime le jeu collectif et je veux voir mon équipe bien défendre. » En Gironde, l'ancien intérieur, champion d'Europe avec le CSP Limoges en 1993, sera entouré d'un staff qui a déjà pris ses marques en Pro B. Adjoints de Claude Bergeaud, Francis Dandine et Alexandre Palfroy sont reconduits dans leur fonction et l'assisteront dans sa gestion de l'équipe au quotidien.
A 39 ans, Jean-Marc Dupraz va replonger dans le bain du professionnalisme. Même s'il n'a jamais coupé les ponts. « J'ai fait pas mal de choses en un an et demi, décrit-il. Certains collègues comme les frères Monschau, Philippe Hervé, Greg Beugnot et Pierre Vincent m'ont permis d'assister à leurs entraînements. J'ai été en Italie, suivi une formation à l'Insep... » Sa première tâche sera de constituer une équipe compétitive pour la saison prochaine. Le meneur Jérémy Nzeulie (Nanterre) et l'intérieur Kurt Cunningham, meilleur marquer de l'équipe durant la saison régulière avec quinze points de moyenne (Boulogne-sur-Mer), n'en seront pas. « L'équipe a fait une bonne première année en Pro B. Si on peut garder un maximum de joueurs, ce sera bien. On va essayer d'optimiser selon les départs et le budget du club. Bordeaux n'a pas le budget de Pau ou d'Antibes... »