LES SUPPORTERS ENTRE ESPOIRS ET DOUTES

david phelippeau

— 

Les qualités humaines de Der Zakarian sont salués.
Les qualités humaines de Der Zakarian sont salués. — F. ELSNER / 20 MINUTES

La nouvelle a surpris, agacé, suscité l'ironie… Fin mai, le milieu du football a appris que Michel Der Zakarian était le nouveau coach du FC Nantes. Un drôle de come-back quatre ans après s'être fait remercier par le président Kita. Chez les supporters, les avis divergent, mais la majorité loue les qualités humaines et l'amour de Der Zakarian pour le FCN. « C'est un mec accro au club, estime Stéphane des Yellow Flight, groupe en sommeil depuis trois ans. Il a l'amour du maillot. » Pour Aurélien d'Esprit Canari, « Iil a déjà pratiqué Kita. Ils ont dû mettre tout sur la table car ce sont deux caractères forts. S'il revient à Nantes c'est qu'il y est attaché, nous, on se raccroche à ça ! » Jacques D'Haese, de l'asso Allez Nantes Canaris, compte sur le « grand professionnalisme et la personnalité » de Der Zakarian pour remédier à « la faillite mentale de cette saison ». « Beaucoup de matchs à l'extérieur étaient calamiteux. J'espère que Michel va travailler sur le mental ! »
L'optimisme n'est pas de rigueur chez tout le monde. « On n'a pas d'avis sur Der Zakarian, lance Romain de la Brigade Loire. Cela nous énerve, car son arrivée a fait oublier le conflit lamentable entre Kita et Chauvin. Les propos de Kita nous ont fait froid dans le dos. Certains ont la mémoire courte. On en est à sept changements d'entraîneurs. » Stéphane, de Yellow Flight, rejoint son confrère : « Il y a trop d'instabilité dans ce club. A Clermont, Der Zakarian a eu le temps de construire. Et ce n'est pas anodin, il a eu des bons résultats compte tenu de ses moyens… »

Riou et cichero en fin de semaine

Ce lundi matin, c'est la reprise au FC Nantes. Avec le nouveau coach Michel Der Zakarian, Damien Mayenga (Luçon, CFA) devrait faire partie des rares nouvelles têtes. L'attaquant de 24 ans a signé un contrat de deux ans vendredi. Le gardien Rémy Riou et le défenseur Gabriel Cichero arriveront en fin de semaine à la Jonelière.