Tennis (Wimbledon) : Grosjean content, Santoro penaud

©2006 20 minutes

— 

Une fois de plus, Sébastien Grosjean se fraye son chemin à Wimbledon. Moribond toute la saison, avec comme unique fait d'armes un quart de finale à l'Open d'Australie, le Marseillais a évité le piège Jamie Delgado, hier. L'Anglais, spécialiste du jeu sur gazon, a dû s'incliner (6-3, 3-6, 6-2, 6-3) sous les coups de boutoir du Français, auteur de 40 points gagnants. Au prochain tour, Grosjean affrontera Marcos Baghdatis, qualifié après l'abandon rapide d'Andrei Pavel. En revanche, Fabrice Santoro l'avait mauvaise après sa défaite en deux jours devant Tomas Berdych (6-4, 6-7, 2-6, 7-6, 6-4), le Tchèque ayant tout fait pour provoquer l'interruption du match mercredi soir alors qu'il était mené. « Son comportement a été inacceptable en prétextant une fausse blessure pour casser le rythme de la partie pendant dix minutes alors que je servais pour le match », pestait le Varois, qui a refusé de serrer la main de son adversaire à la fin du match.

Dès aujourd'hui, Nicolas Mahut tentera d'être le premier Tricolore à se qualifier pour les 8es de finale. Mais pour cela, il faudra « juste » se défaire de Roger Federer. « Quand on voit le tableau difficile qu'il avait, c'est très fort de ne pas avoir été en danger sur un seul set. C'est le meilleur joueur du monde sur gazon », explique un Mahut qui n'aura pas le privilège de jouer sur le Central, puisqu'il défiera le Suisse sur le court nº 1 dès 14 h.

Gaël Anger