Ronaldo, « le gros » vous salue bien

©2006 20 minutes

— 

La feinte n'était peut-être pas aussi démoniaque que celle qui avait trompé le gardien de la Lazio Luca Marchegiani en finale de la Coupe UEFA 1998. Mais à la sortie de son passement de jambes fatal devant le portier ghanéen Richard Kingston, Ronaldo est entré dans l'histoire, hier au Westfalenstadion de Dortmund. Auteur de son troisième but en deux matchs consécutifs, l'attaquant brésilien a définitivement relégué l'avant-centre allemand Gerd Müller aux oubliettes, s'emparant seul du record de buts en Coupe du monde avec quinze réalisations.

Même si, hormis une ultime occasion repoussée par le gardien en fin de match, on ne l'a plus revu dans ce match, tout le monde n'en avait que pour « el Gordo » (le Gros) après coup. « Je veux encore améliorer ce record, mais sans oublier que le but final est de soulever la Coupe. On sait de toute façon que nos rivaux seront plus forts à chaque tour », prévient Ronaldo. Les polémiques à son sujet sont déjà bien loin.