8e de finale : l'Ukraine au bout du suspense

— 

A bout de force après avoir résisté pendant 120 minutes, l’Ukraine s’est qualifiée aux dépens de la Suisse pour les quarts de finale du Mondial aux tirs au but à l’issue d’un match fermé. Entre deux formations peu habituées à ce genre de rendez-vous, le début
de rencontre ressemblait à une partie d’échecs. Plus prudents, les Ukrainiens défendaient bas en espérant un contre, tandis que les Suisses dominaient
stérilement. Comme souvent dans ces cas-là, la situation n’était pas loin de se débloquer sur des phases arrêtées. Un coup franc lointain de Kalinychenko était repris de la tête par Shevchenko. Mais le futur attaquant de Chelsea voyait sa tentative repoussée par la barre transversale (21e). A l’autre bout du terrain, le coup-franc enroulé de Frei subissait le même sort (23e).Si ce n’est quelques duels virils, le public du Rheinenergie Stadion n’avait pas grand-chose à se mettre sous la dent. Une tête de peu à côté de Gusin sur corner (74e) venait perturber la légère
domination helvétique, qui n’empêchaient pas les deux formations de se diriger vers la prolongation. En dehors d’une frappe à ras de terre de Vogel qui sollicitait Shovkovsky (100e) et d’un retour salvateur de Gusin sur Streller (115e), cette période n’empêchait pas la séance de tirs au but.La nervosité prenait le pas côté suisse avec les échecs de Streller, Parnetta et Cabanas. Côté ukrainien, le culot de Milevskyi, auteur d’une « Panenka» sur son tir au but, permettait de compenser l’échec de Shevchenko. Les réussites de Rebrov puis Gusev propulsaient ensuite l’Ukraine vers un quart de finale historique face à l’Italie.

Gaël Anger