Florent Brard au nez et à la barbe des favoris

©2006 20 minutes

— 

A la surprise générale, Florent Brard a remporté le titre de champion de France sur route, hier à Chantonnay. Sur les routes vendéennes, le coureur de la formation Caisse d'épargne-Iles Baléares a faussé compagnie à ses deux partenaires d'échappée à cinq kilomètres de l'arrivée avant de finir en solitaire. Grand perdant du jour, le duo de l'équipe Bouygues Telecom, Didier Rous-Thomas Voeckler, complète le podium à 20 secondes. Favori annoncé de l'épreuve, Sylvain Chavanel ne s'est jamais retrouvé dans la bonne échappée et se contente de la sixième place.

Ancien champion de France du contre-la-montre en 2001, Brard revient au premier plan au meilleur moment possible. « Je suis en train de vivre ma meilleure année. J'ai profité du travail des grosses équipes et, sur le final, j'avais de bonnes jambes. Mais devenir champion de France, c'est un rêve qui se réalise », explique celui qui sera l'un des équipiers d'Alejandro Valverde sur le Tour de France. A 30 ans, le Tourangeau n'a pas été perturbé par les problèmes de dopage qui touchent le peloton espagnol (lire ci-contre), dont sa formation fait partie. « C'est une équipe tranquille. On ne me met pas trop de pression. Au début de l'année, je trouvais que je ne courais pas assez, mais c'est bien finalement. Je ne serai pas crevé quand le Tour de France arrivera », estime Brard, qui avait été contrôlé positif aux corticoïdes en août 2002. Nicolas Soto