Les coureurs espagnols choisissent le boycott

©2006 20 minutes

— 

L'opération Puerto, qui avait permis le 23 mai dernier à la justice espagnole d'arrêter cinq personnes dont le médecin Eufemiano Fuentes et le manager de Liberty Seguros Manolo Saiz, n'en finit plus de causer des remous. Selon El Pais, 58 coureurs espagnols ont eu accès à des substances dopantes, dont 15 de l'équipe Liberty Seguros, désormais Astana-Wurth. La contre- attaque a été immédiate. Le peloton a ainsi mis pied à terre seulement 3 km après le départ du championnat d'Espagne, hier. « Le Championnat est suspendu en signe de protestation des coureurs contre toutes les nouvelles parues dans la presse », a expliqué José Rodriguez, président de l'Association des coureurs ibériques.