FC Nantes: Waldemar Kita se paie son entraîneur au lance-flammes

FOOTBALL Belle ambiance à la Jonelière...

A Nantes, David Phelippeau

— 

Kita devrait être encore plus interventionniste dans le sportif la saison prochaine.
Kita devrait être encore plus interventionniste dans le sportif la saison prochaine. — F. Elsner / 20minutes

Le degré de désamour entre le président Kita et son entraîneur Landry Chauvin a atteint sans doute son paroxysme, lundi matin. Dans un entretien accordé à nos confrères de Ouest-France, Waldemar Kita s'en est pris au vitriol à son technicien, compromettant encore davantage un hypothétique rabibochage... Kita – «qui a parlé avec son coeur car il s'est retenu pendant un an», selon un proche – n'a pas épargné le technicien, et moins encore l'homme. «Il faut que les choses soient claires: Chauvin, il roule pour lui, comme beaucoup dans la profession», estime Kita.

Avant d'asséner une phrase surréaliste de la part d'un président vis-à-vis de son coach encore sous contrat: «Je connais ce genre de personnage, il ne réussira pas dans le football». Chauvin n'a pas réalisé la saison que beaucoup attendaient de lui compte tenu des moyens dont il disposait. Loin de là. Son management a déçu. Pour autant, l'homme ne mérite pas un tel acharnement. Chauvin, qui n'a pas souhaité réagir publiquement lundi, pourra toujours se rassurer en se disant que ces déclarations n'ont sans doute que très peu de valeur au regard de la crédibilité dont jouit le président nantais dans le milieu du foot.

Depuis cinq ans, Kita, c'est une succession de six entraîneurs et de quatre directeurs sportifs, pour toujours la même issue: l'échec. «Cet entretien, c'est une stratégie pour faire craquer Chauvin...», nous disait un salarié lundi matin. La ficelle est grosse. La guerre d'usure se poursuit. D'un côté, le coach nantais n'a pas l'intention de démissionner. De l'autre, le président n'envisage pas de virer son coach, mais il se murmure qu'il prend quelques contacts. Le nom de Victor Zvunka a une nouvelle fois circulé lundi.