Ligue 1: Montpellier champion de France après une soirée folle

© 2012 AFP
— 
Le 13e budget de L1, Montpellier, a démenti tous les pronostics et est devenu dimanche champion de France, première dans l'histoire du club, dans une soirée folle marquée par d'incroyables et longues interruptions du match à Auxerre, où jouaient les futurs champions.
Le 13e budget de L1, Montpellier, a démenti tous les pronostics et est devenu dimanche champion de France, première dans l'histoire du club, dans une soirée folle marquée par d'incroyables et longues interruptions du match à Auxerre, où jouaient les futurs champions. — Pascal Guyot afp.com

Le 13e budget de L1, Montpellier, a démenti tous les pronostics et est devenu dimanche champion de France, première dans l'histoire du club, dans une soirée folle marquée par d'incroyables et longues interruptions du match à Auxerre, où jouaient les futurs champions.

Que d'émotions pour +Loulou+ Nicollin, président de Montpellier, au bord de la crise cardiaque, les yeux pleins de larmes ! Les interruptions multiples à Auxerre (dues à des supporters auxerrois déçus de la relégation), entre jets de projectiles et tribunes évacuées par les CRS, en présence du ministre de l'Intérieur Manuel Valls à l'Abbé-Deschamps, ont provoqué un décalage énorme dans la soirée. Et des scènes surréalistes.

Le match du PSG (victoire 2-1 à Lorient), encore en course pour le titre, s'est achevé normalement, bien avant celui des Héraultais (1-1 à ce moment-là).

Le suspense était à son comble. Si Montpellier avait perdu à Auxerre, une fois le match repris, Paris SG aurait été champion.

Mais Utaka a mis du suspense avec son deuxième but en fin de match (2-1 à la 75e) sous les yeux de joueurs parisiens, qui finissent deuxièmes du championnat, consternés devant la télévision dans les couloirs du Moustoir à Lorient.

Et Olivier Giroud (Montpellier) devient meilleur buteur de L1 (21 buts) au bénéfice de moins de penalty marqués contre Nene (21 buts aussi).

La fête promettait d'être totale dans un Montpellier exultant, sa place de la Comédie en fusion. Et la finale de la fable est cruelle pour le PSG. Le budget total de Montpellier, 36 millions d'euros cette saison, ne couvre même pas l'achat par le PSG du seul Javier Pastore, arraché à Palerme pour la somme de 42 millions d'euros !

Tout le monde attend de voir quels paris va honorer l'exubérant "Loulou" Nicollin, qui a promis, au milieu d'un torrent d'outrances verbales, de se coiffer à l'iroquoise, comme Cabella dans son équipe ou encore Menez (PSG).

Pour les autres enjeux de cette ultime journée, les mâchoires de la L2 se sont refermées sur Caen et Dijon, qui accompagneront donc Auxerre, déjà condamné depuis le 13 mai, à l'étage inférieur la saison prochaine. Les trois malheureux croiseront dans l'ascenseur Bastia, Reims et Troyes, qui grimpent en élite.

Enfin, il restait une place européenne à attribuer et c'est finalement Bordeaux qui tiendra la main à Lyon (vainqueur de la Coupe de France) et Marseille (vainqueur de la Coupe de la Ligue) en Europa League la saison prochaine.

Que va-t-il se passer maintenant ? La L1 va-t-elle devenir la propriété exclusive d'un "Qatari SG" qui promet de faire chauffer cartes de crédit et chéquiers pour dépenser sans compter au mercato ? Le projet du fair-play financier mis en place par l'UEFA (un club ne peut dépenser plus qu'il ne gagne) sera-t-il un frein à son expansionnisme ?

"Si j'écoute tout le monde et si j'entends bien, c'est la dernière année où il y a la place pour les dix-neuf autres équipes du championnat. Ensuite, sur les dix prochaines années, tout sera réservé à Paris", confiait René Girard entraîneur de Montpellier vendredi.

Le tableau ne laisse pas apparaître une opposition musclée au PSG. Lille va perdre un Hazard bien difficile à remplacer, les cordons de la bourse sont serrés à l'OM et à l'OL.

Et dans l'immédiat, la saison prochaine, la représentation française en C1 fait craindre des désillusions. Montpellier va découvrir. La version pré-qatarie du PSG n'y possédait pas une expérience monumentale et le nouveau PSG doit savoir que Chelsea a mis du temps pour y briller. Lille, lui, devra éviter l'éceuil des barrages. La France devra veiller à ne pas dégrader encore plus sa note en Europe.

Résultats de la 38e et dernière journée du Championnat de France de football:

dimanche

Sochaux - Marseille 1 - 0

Auxerre - Montpellier 1 - 2

Saint-Etienne - Bordeaux 2 - 3

Valenciennes - Caen 3 - 1

Rennes - Dijon 5 - 0

Lyon - Nice 3 - 4

Lorient - Paris SG 1 - 2

Lille - Nancy 4 - 1

Evian/Thonon - Brest 0 - 1

Toulouse - Ajaccio 0 - 2

Classement: Pts J G N P bp bc dif 1.Montpellier 82 38 25 7 6 68 34 34 CHAMPION et C1 ---------------------------------------------------------- 2.ParisSG 79 38 23 10 5 75 41 34C1 3.Lille 74 38 21 11 6 72 39 33 C1(barrage) ---------------------------------------------------------- 4.Lyon 64 38 19 7 12 64 51 13 5.Bordeaux 61 38 16 13 9 53 41 12 6.Rennes 60 38 17 9 12 53 44 9 7.Saint-Etienne 57 38 16 9 13 49 45 4 8.Toulouse 56 38 15 11 12 37 34 3 9.Evian/Thonon 50 38 13 11 14 54 55 -1 10.Marseille 48 38 12 12 14 45 41 4 11.Nancy 45 38 11 12 15 38 48 -10 12.Valenciennes 43 38 12 7 19 40 50 -10 13.Nice 42 38 10 12 16 39 46 -7 14.Sochaux 42 38 11 9 18 40 60 -20 15.Brest 41 38 8 17 13 31 38 -7 16.Ajaccio 41 38 9 14 15 40 61 -21 17.Lorient 39 38 9 12 17 35 49 -14 ----------------------------------------------------------- 18.Caen 38 38 9 11 18 39 59 -20 relégué 19.Dijon 36 38 9 9 20 38 63 -25 relégué 20.Auxerre 34 38 7 13 18 46 57 -11 relégué