Euro 2012: Mapou Yanga-Mbiwa, l'invité surprise de Laurent Blanc

FOOTBALL Le défenseur montpelliérain est appelé pour la première fois en équipe de France...

Alexandre Pedro

— 

Le Parisien Maxwell tente de frapper malgré le retour du Montpelliérain Yanga Mbiwa, le 19 février 2012, au Parc des Princes.
Le Parisien Maxwell tente de frapper malgré le retour du Montpelliérain Yanga Mbiwa, le 19 février 2012, au Parc des Princes. — Thibault Camus/AP/SIPA

C’est ce qui s’appelle une semaine sympathique. Avant de connaître l’effervescence d’un titre de champion dimanche, Mapou Yanga-Mbiwa a vu les portes des Bleus s’ouvrir devant lui le jour de ses 23 ans. Laurent Blanc a beau prévenir que sa liste n’était pas définitive, on voit mal l’équipe de France débarquer en Ukraine avec seulement trois défenseurs centraux. Si son nom revenait depuis un moment, le stoppeur originaire de Centrafrique (et encore sélectionnable pour ce pays) «a bénéficié de la blessure samedi de Younès Kaboul avec Tottenham», prévient le sélectionneur.

>> Revivez l'annonce par ici

«Un gros potentiel»

Préféré à un Mamadou Sakho en perdition au PSG, Mapou Yanga-Mbiwa s’inscrit dans la tradition du défenseur dur sur l’homme. «Il est très fort en un contre un et il a encore une marge de progression importante», note Blanc. Mais quand un journaliste avance la comparaison avec Marcel Desailly, son ancien acolyte de la charnière centrale des Bleus coupe tout de suite. «Calmons nous, c’est quelqu’un qui n’a aucune expérience. D’accord,  il a un gros potentiel, mais le niveau international, c’est la marche beaucoup plus haute. Beaucoup plus haute.»

L’heureux élu le sait. «Il ne faut pas s’enflammer, prévient Yanga-Mbiwa. Ce n'est qu'une première étape. Il faudra bosser pour y aller.» Pourtant, ce ne sont pas les occasions qui lui manquent en ce moment.