Le mea culpa des Bleus

©2006 20 minutes

— 

Loin du coeur et loin des yeux. Moins impressionnante que ses homologues suisse et sud-coréenne, la colonie de supporteurs français en Allemagne n'a eu le droit à aucun signe de remerciements de la part des joueurs, dimanche soir. « Si on a fait une faute lors de ce match, c'est bien celle-là et je m'en excuse au nom du groupe, a affirmé hier Raymond Domenech. Leipzig, c'était le bout du monde et certains ont fait plusieurs milliers de kilomètres pour nous voir. Je regrette que les joueurs ne soient pas allés voir notre public, même si je comprends leur dépit. Il y a des explications mais pas d'excuses. On va faire en sorte que cela ne se renouvelle pas. »