Guillaume Norbert : «Je n'en veux à personne»

©2006 20 minutes

— 

Interview de Guillaume Norbert, défenseur du FC Nantes, membre des « bannis ».

Quand avez-vous appris que vous n'étiez pas retenu pour le stage en Autriche ?

Je l'ai appris hier soir (lundi soir) de la bouche de l'entraîneur Serge Le Dizet. Les dirigeants avaient essayé de me prévenir pendant les vacances, mais j'avais coupé mon portable.

Ce doit être une grosse déception ?

Oui. Mais je n'en veux à personne. Vis-à-vis de ceux qui n'ont pas été retenus non plus, ça aurait été une injustice (arrivé en février 2005, l'ex-Angevin, blessé à répétitions au genou droit, n'a joué que deux rencontres de L1). Les places sont chères. La décision est logique. Le FC Nantes a toujours été correct avec moi. Et de toute façon, le coach m'a dit que la porte ne m'était pas tout à fait fermée.

Vous êtes donc un cas à part dans ce groupe bis (le club veut se séparer à tout prix des autres joueurs) ?

Oui, en quelque sorte. Je vais m'accrocher. Mon genou va mieux, ceci renforce ma détermination. Je vais enchaîner les entraînements (sans doute un seul par jour au départ pour tester le genou) et montrer ce que je vaux. Ce qui est sûr, c'est que je n'envisage pas de chercher un autre club !

Recueilli par D. P.