Football : Michel Der Zakarian, le big brother

©2006 20 minutes

— 

Michel Der Zakarian va signer un CDD de deux mois (juillet-août) avec le FC Nantes pour prendre en charge les « lofteurs » (nom donné aux joueurs dont le FC Nantes souhaite se débarrasser). L'ancien défenseur des Canaris (1981-1988) a été contacté il y a une dizaine de jours par le club nantais. « C'est Japhet N'Doram [le recruteur] qui m'a appelé, explique celui qui s'occupait de la réserve de Montpellier depuis quatre ans. Cela tombe vraiment bien car je voulais revenir dans la région. J'avais aussi quelques touches pour entraîner des clubs de L2 ou National. » Pendant deux mois, Der Zakarian va enfiler le costume d'entraîneur mais également celui de psychologue. « Je suis là pour les encadrer, les aider, confesse l'ex international arménien. J'ai conscience que la situation est difficile pour les joueurs. Il est donc important que je discute beaucoup avec eux pour qu'ils soient bien dans leur tête. » Quid de la motivation des « bannis » ? « Je ne serai pas le père fouettard ! répond Der Zakarian. Moi, je suis là pour qu'ils travaillent et retrouvent le plus rapidement possible un club. » En attendant, selon lui, la situation des laissés-pour-compte à Nantes ne détonne pas dans le paysage du foot français. « C'est un peu partout pareil. Les effectifs sont souvent trop riches et des joueurs sont mis à l'écart. »

David Phelippeau

Luigi Glombard, Khassimirou Diop, Guillaume Norbert, Pascal Delhommeau, Denis Stinat, Imed Mhadhbi, Steven Thicot et Jean-Jacques Pierre. Florin Bratu, Mamadou Bagayoko et Guillaume Rippert ne s'entraîneront pas à Nantes.