Sports nautiques : la solidarité déferle à Biscarrosse

©2006 20 minutes

— 

Passionné de sports de glisse, Ismaël Guillorit a créé il y a trois ans l'association Vagdespoir, qui fait découvrir le surf aux handicapés. Ce jeune homme de 28 ans a été amputé de la jambe droite à la naissance, en raison d'une maladie congénitale. Ce week-end, à l'occasion de la troisième Fête du surf, il sera sur la plage sud de Biscarrosse et proposera des initiations à des personnes touchées par des handicaps (tétraplégiques, non-voyants...).

« L'association, qui compte aujourd'hui 150 membres, est née de l'expérience de chacun, explique-t-il. La Fête du surf est une vitrine, on est partenaire depuis la création. » Depuis, le succès est grandissant. « On a reçu beaucoup de mails de parents qui m'ont dit que leurs enfants avaient repris goût à la vie après leur expérience avec les vagues. On leur a donné du spectacle, pas de la pitié », raconte-t-il. Accompagné de moniteurs tels que Karl Gransagne, responsable de l'antenne Landes-Pays basque de l'association, il surmonte son handicap et s'appuie sur une volonté sans faille pour faire connaître Vagdespoir. La rencontre avec le multiple champion du monde Kelly Slater, l'été dernier à Hossegor, s'est soldée par un échec. Par contre, celle avec Laird Hamilton, un Hawaïen qui n'a jamais surfé en compétition et qui représente l'esprit du surf des pionniers, à la recherche de nouvelles vagues, s'est avérée positive. Hamilton est une sorte de parrain spirituel, à l'opposé « du sport business », lâche Ismaël Guillorit.

S. D.

Vagdespoir, 16, rue des Glycines, 33 600 Pessac. Renseignements au 06 32 79 07 96.