Equipe de France: Pour Laurent Blanc «il n'y a pas 20 joueurs sélectionnables à l'étranger»

FOOTBALL Le sélectionneur des Blesu dévoilera la première partie de sa liste pour l'Euro mercredi à 18h...

A.M.

— 

Laurent Blanc, le sélectionneur de l'équipe de France, le 23 février 2012, à Paris.
Laurent Blanc, le sélectionneur de l'équipe de France, le 23 février 2012, à Paris. — REUTERS/Gonzalo Fuentes

On n’en sait toujours pas beaucoup plus. Alors que Laurent Blanc va donner les noms des joueurs évoluant à l’étranger retenus pour l’Euro2012, il est toujours difficile de se faire une idée très précise de son projet. «Si on raisonne bien, il n’y a pas 20 joueurs sélectionnables à l’étranger. Il y en aura entre dix et quatorze», révèle le patron des Bleus dans une interview à L’Equipe. Si «Le Président» a décidé de communiquer deux listes différentes (les joueurs évoluant en L1 doivent attendre encore une semaine), c’est qu’il a ses raisons. «Ce n’est pas par plaisir ou pour être original, mais parce que les championnats ne finissent pas en même temps», lance Laurent Blanc.

Suivez l'annonce de la première partier de la liste de Laurent Blanc pour l'Euro2012 en live comme-à-la-maison à partir de 17h55

De fait, après l’annonce de ses deux listes, il devrait avoir à éliminer quelques joueurs. Le groupe définitif peut être communiqué à l’UEFA jusqu’au 29 mai, dernier délai. Laurent Blanc avoue avoir presque terminé d’élaborer son groupe, ne réfléchissant plus qu’au milieu de terrain, où «on souffre d’un manque de hiérarchie et d’un manque de joueurs ayant un vécu international», regrette le sélectionneur, très déçu par le forfait du londonien Abou Diaby.

Ben Arfa et Gourcuff ont une chance

Il y a peu de chance d’assister à une immense surprise. «Je resterai fidèle à l’histoire de ce groupe», promet Blanc. Qui confirme tout de même qu’Hatem ben Arfa et Yoann Gourcuff ont encore une chance. L’attaquant de Newcastle «a décidé d’inclure son talent dans le collectif» selon lme sélectionneur. Tandis que Yoann Gourcuff, qui revient bien ces dernières semaines, profite de la faible concurrence. Sur le cas du lyonnais, Blanc est très franc: «faire appel à lui est illogique et si, durant sa longue absence, quelqu’un avait pris les clés du camion, on ne se poserait pas la question. Mais ce n’est pas le cas».

>> Faîtes votre liste des 23 par ici