Toujours pas d'éclaircie pour l'Asvel

— 

Villeurbanne aura hâte d'être au 16 mai pour enfin tirer un trait sur cette saison galère. Car la Green Team (12e) a bouclé son parcours à l'extérieur samedi à Chalon par une 6e défaite consécutive (76-61). L'Asvel n'aura donc remporté que quatre rencontres de Pro A loin de l'Astroballe, dont deux avec Tony Parker... Un bilan indigne d'un ex-candidat aux play-offs qui a encore agacé son entraîneur à Chalon. « Nos arrières ne tiennent pas un duel », a regretté Pierre Vincent qui s'en est surtout pris à Léo Westermann, pourtant révélation villeurbannaise de la saison : « Léo a fait un match catastrophique en se faisant passer toute la soirée par Steed Tchicamboud ».J. P.