Yoann Gourcuff retrouve la lumière

Jérôme Pagalou

— 

Yoann Gourcuff (à gauche) a été à l'origine de la grande majorité des actions lyonnaises.
Yoann Gourcuff (à gauche) a été à l'origine de la grande majorité des actions lyonnaises. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

Personne ne l'attendait à pareille fête. Après une énième traversée du désert, Yoann Gourcuff a été le meilleur Lyonnais face à Brest (1-1). Intéressant pour son retour à la compétition contre Toulouse et Quevilly puis quelconque face à Valenciennes, le Breton s'est souvent révélé brillant ce dimanche. Auteur de son deuxième but de la saison d'une impeccable tête plongeante suite à un centre de Mouhamadou Dabo (37e), il a fait bien plus que cela. Hormis ses coups de pieds arrêtés rarement inspirés, l'ancien Bordelais a été à l'origine de la plupart des occasions rhodaniennes.

Il fait briller les autres
Il a ainsi offert à Alexandre Lacazette la première grosse occasion de l'OL, synonyme de premier réflexe d'une longue série de Steeve Elana (14e). Peu en réussite, Bafé Gomis a ensuite profité d'une ouverture idéale de 70 mètres du meneur de jeu avant de trop croiser sa frappe (21e). « Il apporte sa fraîcheur en cette fin de saison et a pu nous faire briller avec sa qualité de passe », apprécie l'attaquant international. A tel point que Yoann Gourcuff aurait pu recueillir au moins deux passes décisives si Lisandro n'avait pas connu le même déchet dans la finition que ses partenaires de l'attaque lyonnaise face à Steeve Elana. La relation technique Gourcuff-Lisandro, qui devait régner sur la L1 depuis deux saisons, a d'ailleurs rarement été aussi visible que dimanche. « Yoann a délivré une prestation intéressante, surtout lors de la première heure, avant qu'il ait moins de jus, reconnaît Rémi Garde. Il retrouve ses sensations petit à petit. Il a montré de la justesse technique, de la disponibilité et de l'influence sur le jeu. » Des éloges auxquelles le milieu de terrain n'était plus habitué. Lorsque le virage Nord a scandé son nom suite à son but, il a même pris soin de le saluer, alors que le ballon était en jeu !

Michel Bastos braqué à son domicile samedi

Forfait face à Brest en raison de douleurs au dos, le Brésilien a été victime samedi soir d'un « home-jacking » à son domicile d'Ecully, en compagnie de sa femme et de son enfant. RTL révèle que les quatre malfaiteurs ont volé près de 16 000 € ainsi que son 4 x 4 qu'ils ont ensuite brûlé.