Regattin attend Nice,où tout a commencé

Nicolas Stival

— 

Le jeune ailier de 20 ans, révélation offensive du TFC cette saison, revient de suspension ce lundi contre Nice.
Le jeune ailier de 20 ans, révélation offensive du TFC cette saison, revient de suspension ce lundi contre Nice. — F. Scheiber/20 Minutes

Pour la plupart des gens, Nice évoque le soleil et la promenade des Anglais. Seul sans doute Adrien Regattin répond « bicyclette ». C'est dans la cité azuréenne que le milieu offensif de 20 ans a inscrit son premier but en L1 : un sublime ciseau retourné, dans les derniers instants du match aller, le 20 août dernier au stade du Ray (1-1). « On m'en parle souvent, sourit la révélation offensive toulousaine de la saison, qui reconnaît avoir visionné à d'innombrables reprises sa petite merveille. J'ai reçu des messages me demandant de mettre le même lundi. » Cependant, Regattin a dû attendre six mois de plus pour exploser à la face du football français. Cet ailier de petit gabarit (1,66 m, 68 kg) a disputé onze de ses 18 matchs cette saison depuis le 20 février, à Nancy (0-3). « Adrien a été un détonateur à une époque où l'on était un peu dans le dur », se rappelle Alain Casanova. Ce puncheur a su montrer une constance qu'on ne lui soupçonnait pas depuis son arrivée de Sète, à l'été 2009. « J'ai progressé dans mes choix, indique Regattin (deux buts, deux passes décisives cette saison). Avant, j'étais un peu trop brouillon. Maintenant, j'essaie de me calmer, de jouer simple ou de percuter selon les situations. Mais je dois être encore plus décisif. » Suspendu à Brest (0-0), Regattin fera son retour sur une aile contre Nice. « A un moment, il a été un peu moins bien sûr le plan physique, relève Casanova. Cette coupure lui aura fait du bien. Il aime tellement le football qu'il va revenir et croquer dedans. » Le possible futur international marocain -il refuse d'évoquer le sujet pour l'heure- ne dit pas autre chose : « les trois derniers matchs seront trois finales. » W