Lille n'a plus qu'à gagner avant d'espérer

— 

Le LMBC le sait : il n'y avait pas pire moment pour quitter le club des 8. « C'est dur de ne plus avoir notre destin entre nos mains alors que ça faisait trois mois qu'on était dans les huit premiers. On est dos au mur, plus question de calculer… Il faut tout gagner pour avoir une chance d'aller en play-offs », résume Nicolas Taccoen, le capitaine lillois. A deux journées de la fin, Lille (9e) est à la lutte avec Boulogne, Evreux, Saint-Vallier et Bourg. Au final, seuls deux clubs poursuivront l'aventure. Mais, malgré une série de trois défaites et un calendrier défavorable qui envoie Lille à Bordeaux, (6e) vendredi (20 heures), avant de lui opposer Fos (5e) à la mi-mai, son capitaine y croit : « On rencontre deux équipes en forme qui ont quelque chose à jouer, mais si on gagne, on prouvera qu'on a le niveau. » Un sans-faute pourrait pourtant être insuffisant si Lille n'est pas le seul du club des 5 à gagner. « On pourrait tout gagner et ne pas être qualifiés, concède Nicolas Taccoen. Là, ce serait vraiment cruel. »JOSEPH DELOUVRIé