Football: Les fautes d'arbitrage faussent-elles la Ligue 1?

DEBAT Mardi à Montpellier, mercredi à Paris, les décisions arbitrales ont joué un grand rôle...

La rédaction sport

— 

Jérémy Menez face à Sylvain Marchal, le 2 mai 2012
Jérémy Menez face à Sylvain Marchal, le 2 mai 2012 — Jacques Brinon/AP/SIPA

Un but hors-jeu accordé à Montpellier, un but valable refusé à Evian, un penalty imaginaire sifflé pour le PSG… Dans ce money-time de la Ligue 1, les erreurs d’arbitrage jouent un rôle conséquent pour l’attribution du titre. Au point de la fausser? Possible. 

Les fautes d'arbitrage, reflet de la domination d'une équipe?

Sans «l’aide» des assistants de M. Thual mardi soir, Montpellier aurait en effet pu repartir de la Mosson avec une défaite et aurait ainsi vu le PSG revenir virtuellement à deux points. Le lendemain, les Parisiens ont quant à eux bénéficié de l'indulgence de Saïd Ennjimi, qui a sifflé un penalty en leur faveur leur permettant d'ouvrir la marque. Qui sait ce qu'il se serait passé si le score était resté à 0-0? Bref… Si l’on dit souvent que sur une saison, les décisions arbitrales s’équilibrent, celles qui sont prises actuellement peuvent tout changer. Vraiment tout?

Car au fond, si le PSG se procure un pénalty, qu’il soit imaginaire ou non, c’est bien qu’il s’est mis en position de l’obtenir. De même pour le but hors-jeu de Montpellier, qui a passé sa deuxième mi-temps à pilonner le but d’Evian, mardi. Forcément, à force de se créer des occasions, de camper à la limite du hors-jeu, il arrive une occasion où soit l’attaquant n’est pas hors-jeu soit il échappe à la vigilance des arbitres assistants. Et si finalement, les erreurs d’arbitrage n’étaient que le reflet de la domination d’une équipe sur un match? Donnez-nous votre point de vue dans les commentaires.

>>  Que pensez-vous des décisions arbitrales lors de cette journée de Ligue 1? Faussent-elles le championnat? A force de dominer, ne provoque-t-on pas la faute d’arbitrage? Que pensez-vous des arbitres de Ligue 1? La vidéo est-elles un recours inévitable dans le futur? Exprimez-vous dans les commentaires ci-dessous.