Montpellier: Belhanda allume Giroud dans la presse

FOOTBALL Selon le milieu du leader héraultais, l'avant-centre aurait dû tirer lui-même le pénalty obtenu face à Evian...

A.P.

— 

Olivier Giroud et Younès Belhanda lors d'un match contre Sochaux, le 7 avril 2012.
Olivier Giroud et Younès Belhanda lors d'un match contre Sochaux, le 7 avril 2012. — P.Guyot / AFP

Mais que se passe-t-il à Montpellier? Alors que le PSG est revenu à trois points du leader de Ligue 1 à la faveur de sa victoire sur Saint-Etienne (2-0) mercredi soir, Younès Belhanda donne un entretien à L’Equipe où il règle certains comptes avec Olivier Giroud. Le meneur de jeu revient sur l’épisode du pénalty raté de Souleymane Camara en toute fin de match contre Evian mardi (2-2). «Je croyais qu’Olivier Giroud allait prendre le ballon, puisque c’était à son tour de tirer le penalty, alors je n’y suis pas allé, raconte le Marocain, qui se partage la tâche avec l’attaquant depuis le début de saison. Et je vois que Camara s’en charge, alors qu’il ne tire jamais. J’étais prêt à le tirer mais je n’allais pas lui prendre le ballon des mains…»

«J’aurais dû me rouler par terre»

Expulsé avant l’exécution du pénalty pour une altercation avec Cédric Mongongu, Belhanda accuse le meilleur buteur de Ligue 1 de s’être défilé. «Contre Ajaccio, il (Giroud) se bat presque avec moi pour tirer le penalty; là il y en a un qui peut quasiment nous offrir le titre et il ne le tire pas. C’était à lui de prendre ses responsabilités!»

Concernant son carton rouge, le meneur de jeu héraultais regrette de ne pas avoir été plus malin. «J’ai été stupide. J’aurais dû me rouler par terre. J’apprends de mes erreurs.» Reste qu’il estime que rien ne cela ne serait arrivé si Giroud avait tiré et que Camara n’avait pas pris l’initiative de le remplacer. «C’est de leur faute», lâche celui qui risque bien d’être suspendu jusqu’à la fin de la saison. La pression d’un premier titre de champion de France commence à faire tourner certaines têtes du côté de Montpellier.