Le gym se rapprochede la zone rouge

Alexia ighirri

— 

Eric Mouloungui, seul en pointe, a fait pression sur Lille.
Eric Mouloungui, seul en pointe, a fait pression sur Lille. — J.C. MAGNENET / ARCHIVES ANP

La relégation se rapproche à nouveau. En s'inclinant contre Lille (0-1) ce mercredi soir, le Gym a manqué l'occasion de faire un grand pas vers le maintien. Les Niçois sont aujourd'hui 15es et n'ont plus que 3 points d'avance sur le premier relégable.
Les Aiglons font pourtant une bonne entame de match. Dja Djédjé et Mouloungui, complices en début de rencontre, font pression sur les Lillois. Pourtant réquisitionnés en défense, Clerc et Monzon se montrent eux aussi très offensifs, n'hésitant pas à prendre leurs couloirs respectifs pour faire remonter la balle.
Mais l'élan niçois prend fin dès la 6e minute de jeu avec l'ouverture du score lilloise par De Melo, après un superbe débordement d'Hazard. Stoppés mais pas anéantis, les Rouge et Noir reprennent des couleurs et repartent de l'avant. A l'instar de Clerc qui lance Dja Djédjé, les Niçois ont quelques opportunités.

Offensives niçoises
Peu à peu, Lille reprend le dessus et s'offre une nouvelle occasion : Roux, arrivant à se faufiler entre trois Aiglons, échoue face au portier niçois, Ospina, auteur d'une magnifique parade du pied. Le Gym, malgré de nombreuses tentatives, n'arrive pas à mener ses attaques jusqu'au bout. Il faudra attendre la 38e minute pour voir la première vraie occasion niçoise, sur un corner frappé par Monzon, repris par Gomis… et dévié d'une claquette par le gardien nordiste Landreau.
Menés à la pause, les Aiglons ne baissent pas les bras. Clerc multiplie les centres, tandis que Grandin tentait un grand pont en contre-attaque. Les offensives sont niçoises. Mais, par manque de précision, elles n'aboutissent sur rien. Les Lillois, tout en maîtrise jusqu'alors, accélèrent.
Après quelques minutes mouvementées, et une occasion manquée par le Lillois Hazard, le rythme ralentit à nouveau. Nice s'offre quelques dernières opportunités, à l'image de la frappe puissante de Monzon sur coup franc, au-dessus de la transversale. Les Niçois, sans démériter, perdent sur le plus petit des écarts et vont devoir aller chercher une victoire au plus vite pour assurer leur maintien en Ligue 1. W