Le TFC voit s'éloigner son rêve européen

Nicolas Stival

— 

Emmanuel Rivière (ici en septembre 2011) s'est procuré la seule vraie occasion toulousaine.
Emmanuel Rivière (ici en septembre 2011) s'est procuré la seule vraie occasion toulousaine. — F. LANCELOT / SIPA

La situation se complique pour le TFC, dans sa course à la Ligue Europa. Incapable de dominer de faibles Brestois (0-0), ce mercredi dans le Finistère, Toulouse s'est condamné à un sans-faute lors des trois dernières journées, face à d'autres mal-classés (Nice et Ajaccio à domicile, avant et après un déplacement à Dijon). Tout en espérant des faux pas de ses concurrents rennais et stéphanois, mieux placés dans la quête du dernier billet continental encore disponible.
« Ce n'est pas un bon point, reconnaît d'ailleurs le milieu récupérateur Etienne Capoue. On se doit de gagner ces derniers matchs pour prétendre à l'Europe. On n'a pas réussi à vaincre un Brest très costaud. On peut même dire qu'on a eu de la chance. » Si le milieu offensif breton Bruno Grougi avait transformé son penalty, finalement tiré à côté, à vingt minutes de la fin du match, le TFC aurait sans doute concédé sa cinquième défaite lors des six dernières rencontres.

L'envol d'Elana
S'ils peuvent revendiquer 62 % de possession du ballon, les Violets ont dû attendre le bout du bout des arrêts de jeu pour se créer enfin une véritable occasion : une tête de l'avant-centre Emmanuel Rivière magnifiquement repoussée par le gardien brestois Steeve Elana. Sur le plan des résultats, comme de la manière, Toulouse semble aujourd'hui bien loin du standard européen. Il lui reste trois matchs pour inverser une tendance très défavorable.

Possible fin de saison pour Tabanou

Touché aux ischio-jambiers de la cuisse gauche, Franck Tabanou a été remplacé par Daniel Braaten deux minutes avant la mi-temps. L'ailier gauche du TFC pourrait rater les trois derniers matchs de la saison. Capable d'évoluer des deux côtés, le milieu offensif Adrien Regattin (suspension purgée) reviendra lundi contre Nice.