Marseille renoue avec la victoire

ROMAIN CANUTI

— 

Pour la première fois depuis trois mois, l'OM a gagné un match en championnat. C'est aussi la première fois depuis trois mois que l'OM a allié solidarité et envie collective. Un but de Rémy à la demi-heure de jeu a suffi à battre Nancy (1-0), même si l'arbitre a oublié un penalty flagrant pour les visiteurs. Ces derniers sont d'ailleurs allés s'expliquer avec l'homme en noir à la fin du match. « Il y avait un précédent à la suite d'un match à Bordeaux l'an dernier m'ont-ils raconté », détaille après coup le coach nancéien Jean Fernandez.

L'apport de Gignac
Pas de quoi gâcher le plaisir des Phocéens. « On commençait à ne plus savoir ce que ça faisait de gagner un match », glisse Didier Deschamps en conférence de presse. Mais si l'OM va peut-être jouer totalement libéré lors des trois derniers matchs de la saison, ce n'est pas parce que le club n'a plus à regarder le bas du classement : la première mi-temps a vu en effet des Olympiens combiner et s'offrir de vraies offensives, à base de passes et de débordements. Le quatuor Valbuena-Amalfitano-Rémy-Gignac a de quoi donner des regrets à ceux qui voyaient l'OM se mêler à la course au titre. Avec Gignac, Marseille a en effet changé sa manière de jouer, bénéficiant d'un véritable attaquant, capable de se créer des occasions seul et de jouer dos au but. Deschamps reconnaît d'ailleurs que la difficile seconde période marseillaise est due « aux pertes de balles trop rapides devant. On avait moins de solutions pour garder la balle, moins de justesse technique. Mais l'entrée de Jordan Ayew nous a permis de refaire surface. » De quoi permettre au coach de pousser un « ouf » de soulagement et de laisser derrière lui une série « atroce, bien trop longue et insupportable ».