bordeaux a pris les « rennes »

romain baheux

— 

L'ancien Lillois Ludovic Obraniak a ouvert la marque pour les Bordelais.
L'ancien Lillois Ludovic Obraniak a ouvert la marque pour les Bordelais. — S. ORTOLA / 20 minutes

Pas dit que cela console Michaël Ciani. Rapidement touché à la paupière (cinq points de suture), le défenseur bordelais a permis à Henri Saivet de fouler la pelouse de Chaban-Delmas bien plus rapidement que prévu. Un choix gagnant de la part de Francis Gillot, qui tira au mieux profit de la blessure de Ciani pour réorganiser son équipe, délaissant le 3-5-2 remis au goût du jour au coup d'envoi. « Je n'avais plus de défenseurs centraux, j'ai changé de tactique par obligation, décrit le technicien girondin. En première mi-temps, on était un peu endormis. Techniquement, on a été bien meilleurs en seconde période. »
Saivet, de nouveau dans les plans de son entraîneur ces derniers temps, a été dans tous les bons coups en seconde période. Positionné en meneur de jeu après la pause, l'un des produits du centre de formation girondin a débloqué la situation en deux passes décisives : l'une pour Ludovic Obraniak (1-0, 51e) et la seconde pour Landry Nguemo (2-0, 58e), auteur de son premier but sous le maillot des Girondins.
Derrière, ses équipiers n'ont eu qu'à gérer les maigres tentatives de révoltes bretonnes. Si elle ne change en rien le classement des Girondins, toujours huitièmes ce matin, cette troisième victoire en dix jours a montré que Bordeaux avait bien les moyens de prétendre à l'Europe cette saison. « Il ne reste que trois matchs, glisse Francis Gillot. Ce sera juste pour accrocher la cinquième place. »

décrassage

Les Girondins ont rendez-vous à 9 h 30 pour un décrassage au centre d'entraînement du Haillan. Les joueurs seront ensuite en repos vendredi, puis reprendront l'entraînement samedi matin pour entamer la préparation de la rencontre à Auxerre lundi (19 h), avant-dernier match de la saison à l'extérieur.