Chant anti-Stéphanois: Alexandre Lacazette présente ses excuses

FOOTBALL L'attaquant lyonnais n'était pas le dernier à crier dans le micro...

R.S.

— 

L'attaquant lyonnais, Alexandre Lacazette, lors d'un match de Ligue des champions contre Nicosie, le 14 février 2012 à Lyon.
L'attaquant lyonnais, Alexandre Lacazette, lors d'un match de Ligue des champions contre Nicosie, le 14 février 2012 à Lyon. — R.Pratta/REUTERS

En voilà un qui ne prend pas le dictionnaire à témoin. Quelques heures après la prise de parole de Jean-Michel Aulas, qui ne considère pas le mot «bâtard» comme une insulte (dixit le sens premier du Larousse), Alexandre Lacazette a présenté ses excuses sur son compte Facebook. Sur le balcon de l’hôtel de ville, l’attaquant de l’OL était l’un des joueurs qui entonnait le chant anti Stéphanois: «Emmenez-moi à Geoffroy-Guichard, emmenez-moi au pays des bâtards.»

Sur son mur, l’international espoir se dit «désolé de l’image (qu’il a) pu donner lors de la célébration du titre de la Coupe de France  en entonnant avec un des groupes de supporters une chanson sur le club de l’AS Saint-Etienne (…) Je présente donc mes excuses au club de l’AS Saint-Etienne, à ses dirigeants, aux joueurs, à tous ses salariés et à ses supporters. Je peux comprendre que ça ait heurté et dérangé mais nous n’avions pas pour but de manquer de respect à notre club voisin, d’autant plus que je connais et apprécie plusieurs joueurs du club.»

Un message qui devrait plaire à Bernard Caïazzo, le président des Verts qui invitait mardi les Lyonnais à s’excuser sans chercher la polémique «dans une approche arrogante et prétentieuse.» Pour Lacazette, le Larousse ne fera donc pas foi.