Le Losc rêve de dépasser le PSG et d'une finale à Montpellier

— 

Les Niçois, adversaires des Lillois mercredi (19 h), sont prévenus. Le Losc ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. « Si on veut avoir de plus grands espoirs, il va falloir enchaîner, confirme Rudi Garcia. Et la deuxième place est davantage accessible. » De son côté, Florent Balmont la joue prudent. « L'objectif est d'assurer la 3e place », dit-il avant de se lâcher : « C'est sûr que lorsqu'on est à deux points du PSG, ça donne envie de viser la deuxième place. » D'autant que le dauphin bénéficiera de quelques avantages non négligeables : un recrutement facilité, une préparation retardée et la certitude d'éviter un dangereux tour préliminaire de Ligue des champions. Et Lille semble même tellement relancé qu'il rêve de conserver son titre. « Sept points,ça fait beaucoup, non ?, interroge Garcia. Sauf qu'on va jouer Montpellier. On verra où on est à ce moment-là. » D'ici là, il faudra déjà écarter les hommes de René Marsiglia. « Ce n'est jamais facile ces matchs où on part favoris, assure l'ancien Niçois, Florent Balmont. Il ne faudra pas refaire les mêmes erreurs qu'à Brest. »J. D.