24 h du Mans : Pescarolo défie Audi et ses moteurs Diesel

©2006 20 minutes

— 

La 74e édition des 24 Heures du Mans, dont le départ sera donné demain à 17 h, devrait offrir un nouveau duel entre l'écurie d'Henri Pescarolo et Audi, qui tentera le pari historique de faire gagner une voiture Diesel. Fervent supporteur des pilotes français, Pescarolo a recruté ce qui se fait de mieux en la matière, avec notamment Sébastien Loeb, double champion du monde des rallyes, et Franck Montagny, seul tricolore engagé en Formule 1. « Je suis là pour le plaisir, mais sans doute ne me serais-je pas lancé dans l'aventure si je n'avais pas eu la chance de pouvoir piloter une voiture en mesure de jouer un rôle intéressant », souligne Loeb.

Dans le camp d'en face, Audi, qui sera imité l'an prochain par Peugeot, compte sur deux prototypes V12 entièrement nouveaux et propulsés par un moteur Diesel. La firme allemande a renouvelé sa confiance à ses habituels pilotes, dont évidemment Tom Kristensen, recordman du nombre de victoires avec sept succès dans la Sarthe. « C'est un défi incroyablement difficile que s'est lancé Audi en voulant gagner avec un moteur Diesel. Je suis heureux de faire partie de cette aventure qui pourrait marquer une révolution », se réjouit le pilote danois.

Chez Pescarolo, on n'a jamais semblé aussi près de réaliser le rêve du patron. « On ne me pardonnerait pas de ne pas battre Audi. Mais nous sommes une petite écurie privée et nous affrontons l'un des plus gros constructeurs mondiaux, qui dispose de moyens gigantesques par rapport à nous », rappelle Henri Pescarolo. L'ancien pilote sait toutefois que cela risque d'être l'année ou jamais pour son écurie, les Audi devant encore faire leurs preuves sur un plan essentiel au Mans : la fiabilité.

Claude Dautel