Groupe G (France-Suisse) : Makélélé et Gallas bien rodés

©2006 20 minutes

— 

Dans un match cadenassé, la France, en manque d'arguments offensifs, s'est au moins rassurée en défense, où l'axe de Chelsea Gallas-Makélélé a surnagé.

Barthez : peu sollicité, puis sauvé par son montant, avant de réussir une parade décisive face à Gygax.

Sagnol : un déchet inhabituel dans les centres, mais une prestation défensive solide.

Thuram : des problèmes dans les airs face au géant Streller et quelques relances ratées. Mais il a tenu son rang.

Gallas : a colmaté les brèches à gauche, tout en éteignant Frei. L'un des rares Tricolores au top.

Abidal : beaucoup moins offensif qu'en préparation, il a connu des difficultés face au remuant Degen. Averti pour un geste d'humeur (64e).

Makélélé : sobre, mais indispensable à la récupération. Un match de haut niveau.

Vieira : sa faute concédée aurait pu coûter cher aux Bleus. N'a pas dissipé les doutes nés à la suite de ses précédentes sorties.

Wiltord : disponible sur son flanc droit, il n'a toutefois jamais provoqué le danger dans le camp adverse. Remplacé par Dhorasoo (85e).

Ribéry : sa titularisation n'a pas produit l'effet escompté. Remplacé par Saha (70e), guère plus entreprenant.

Zidane : plusieurs transversales ratées en début de partie. Le capitaine s'est bien repris par la suite, sans pour autant réussir à percer le coffre suisse.

Henry : n'a pas lésiné sur les appels de balle, mais s'est montré étonnamment maladroit dans la zone de vérité.

Sébastien Bordas (à Stuttgart)